L’apprentissage du doppelganger

, , 2 commentaires

Cela faisait longtemps que je n’avais pas publié d’exercice d’écriture sur le Renard Loquace. Il est plus que temps de réparer cette tragique absence. Aujourd’hui, je vous propose un exercice qui m’a été soufflé par un ami écrivain et que j’ai intitulé l’apprentissage du doppelgänger.

apprentissage doppel

Connaissez-vous l’adage qui dit que « copier, c’est créer » ? Le principe de ce nouvel exercice est que pour une fois, vous n’allez pas écrire un récit tiré de votre imaginaire mais étudier celui d’un autre. Pour ce faire, penchez-vous sur un auteur que vous appréciez particulièrement pour son style, ses techniques de narration, la puissance de ses descriptions ou toute autre qualité qui vous semble importante. Prenez l’un de ces romans – toujours celui que vous préférez – et au travail !

Exercice : Choisissez un chapitre qui vous semble intéressant pour les raisons évoquées ci-dessus. Ne vous laissez surtout pas entrainer par la lecture mais contentez-vous de le recopier à la main sur un cahier. Attention, ceci n’est pas une course de rapidité donc oubliez le clavier qui vous fera seulement survoler ce que vous lisez.

L’intérêt de cet exercice est de vous obliger à décortiquer le style d’un auteur. Pourquoi la description de ce personnage marche-t-elle ? Comment parvient-il à mener avec brio ce dialogue entre l’ensemble des participants d’une réunion ? Bref, prenez votre temps, observez, recopiez et comprenez ce qui fonctionne et ce qui pourrait marcher pour vos propres histoires. Vous doutez de la démarche ? Imaginez que vous êtes le disciple de cet auteur qui vous livre quelques-uns de ses secrets.

Que pensez-vous du résultat ? Sentez-vous la nécessité de vous inspirer d’un autre style ou préférez-vous continuer de vous exercer seul(e) ?

A propos de l'auteur :

Créateur du Renard Loquace. Petit auteur à ses heures perdues, gamer de l'infini branché scène indépendante. Animal préféré : le renard.

 

2 commentaires

  1. Ed

    25/08/2014, 14:10

    Il s’agit d’une technique ancestral d’éducation à la Littérature (au moins en France), où l’on apprenait à écrire en écrivant « A la mannière de… ». Ca ne se fait plus dommage.

    Répondre
    • Avorpal

      25/08/2014, 14:52

      Je ne savais pas que ça avait pu se faire dans l’éducation, je me renseignerais de ce côté. Et tu viens de me faire découvrir Yopmail par la même occasion, merci !

      Répondre

Laisser un commentaire

(*) Requis, votre email ne sera pas publié