S’exercer aux dialogues

, , Laisser un commentaire

Pour faire suite à mon article sur les dialogues, j’avais en tête un exercice d’écriture sur cette thématique. Avant de commencer, assurez-vous d’avoir un peu de temps devant vous, c’est un travail qu’il est préférable de faire en une seule fois. Prêt ?

Sacha Guitry

J’ai découvert cet exercice lors d’une séance d’écriture à l’atelier rennais que je fréquentais. L’animateur était un auteur de pièces de théâtre qui nous a naturellement proposé de travailler nos dialogues en nous inspirant de ce genre littéraire si particulier. J’en ferai de même aujourd’hui.

Exercice : Lisez cet extrait d’une pièce de Sacha Guitry intitulée « Deux couverts » (que vous pouvez lire ici). Ne vous occupez ni du contexte ni de l’histoire mais observez la ponctuation, le rythme… Quand vous avez terminé de vous échauffer, imaginez trois personnages qui n’ont rien à voir avec ceux-là. Donnez leur un nom et pensez rapidement à un contexte : une signature de traité de paix entre les terriens et une race venue du futur, une conférence de scientifiques, un feuilleton télé… À partir d’ici, ça se corse. En prenant exactement le même nombre de mots et la même ponctuation avec vos personnages qui interviennent dans le même ordre que ceux de la pièce, réécrivez cet extrait avec votre propre histoire. Il n’y a aucune autre restriction (ce qui est déjà pas mal).

ÉMILE (rentrant.)
C’est Madame Blandin, monsieur.

PELLETIER
Comment, c’est… ce n’est pas monsieur Jacques ?

ÉMILE
Oh ! Non, c’est Madame Blandin, monsieur, je suis bien sûr !

PELLETIER
Mais je… qu’elle entre ! (Le valet de chambre remonte,) Oh ! Pourquoi venir de force !
(Le valet de chambre a ouvert la porte et s’est effacé devant Madame Blandin qui est entrée.)

PELLETIER
Bonjour !
(Il ne retire pas les mains de ses poches,)

MADAME BLANDIN
Bonjour !

PELLETIER
Comment allez-vous ?

MADAME BLANDIN
Bien… Tu m’en veux ?

PELLETIER
Je vous avais demandé de ne pas venir aujourd’hui !

MADAME BLANDIN
En refusant de me dire pourquoi ?

PELLETIER
C’est inexact ! Pas « en refusant », non, non, en vous priant de ne pas me demander pourquoi.

MADAME BLANDIN
Je ne vous l’ai pas demandé.

PELLETIER
Non, c’est vrai, hier vous ne me l’avez pas demandé… seulement, aujourd’hui vous venez pour me surveiller…

MADAME BLANDIN
Oh !…

PELLETIER
Pour me surprendre peut-être…

MADAME BLANDIN
Oh !…

PELLETIER
Dame ! Et vous me surprenez, je vous le jure !

MADAME BLANDIN
Vous vous trompez, mon ami… je passais devant chez vous…

PELLETIER
Par hasard ?

MADAME BLANDIN
Oui, par hasard… et je venais tout simplement vous rappeler que vous êtes invité à dîner jeudi chez les Fournier.

PELLETIER
Oh ! Oh ! Oh !…

MADAME BLANDIN
Quoi ?

PELLETIER
Voyons, voyons, voyons… nous sommes vendredi aujourd’hui… il y a donc samedi, dimanche, lundi, mardi et mercredi d’ici-là… cinq jours ! ! ! Et c’est tout ce que vous vous avez trouvé pour justifier votre visite !

MADAME BLANDIN
Je n’ai pas à justifier mes visites…

PELLETIER
Non… et c’est la première fois que cela vous arrive…

MADAME BLANDIN
Que voulez-vous, depuis une heure je traîne dans Paris sans savoir où aller

PELLETIER
Fallait pas sortir !…

MADAME BLANDIN
J’étais dehors !

PELLETIER
Fallait rentrer !

MADAME BLANDIN
C’est facile à dire !

PELLETIER
Ce n’est pas tellement difficile à faire !

A propos de l'auteur :

Créateur du Renard Loquace. Petit auteur à ses heures perdues, gamer de l'infini branché scène indépendante. Animal préféré : le renard.

 

Laisser un commentaire

(*) Requis, votre email ne sera pas publié