Une démo pour Aaru’s Awakening !

, , Laisser un commentaire

En tant que fervent supporteur (et accro aussi) de jeux vidéo indépendants, je suis toujours un peu excité de farfouiller le net à la recherche de nouvelles pépites. Et aujourd’hui, on peut dire que je suis tombé sur un gros filon avec Aaru’s Awakening, un jeu de plate-forme à l’ambiance exceptionnelle qu’il me tarde de partager avec vous.

aarus-awakening

Aaru’s Awakening vous propose d’incarner… Aaru, comme son nom l’indique, une sorte de félin au design très classe qui devra parcourir le monde de Lumenox pour maintenir l’équilibre menacé par le cycle de la nuit. Il sera possible de visiter quatre régions basées sur les quatre périodes de la journée, à savoir l’aube, le jour, le crépuscule et la nuit. Chacune de ces régions seront quant à elles divisées en niveaux représentés par des heures. Autant vous le dire tout de suite, je suis déjà conquis par cette représentation du monde qui me fait vaguement, très vaguement penser au jeu de rôle Mechanical Dream.

Un gameplay simple et efficace

Jour

Regardez-moi ces décors fourmillants de vie

Oui, Aaru’s Awakening est un jeu de plate-forme à première vue classique mais non, il ne mérite pas d’être catégorisé comme un banal jeu de plate-forme. Après avoir passé un peu de temps sur la démo (disponible à cette adresse si le cœur vous en dit), j’ai pu prendre note des petites idées du studio Islandais. La première selon moi est que votre personnage, Aaru, est aussi bien guidé par votre clavier que par votre souris. En gros les axes horizontaux sont gérés au clavier et le regard d’Aaru, qui va définir là où il saute, par les verticaux à la souris. Ce n’est rien mais mine de rien, il faut s’adapter. La deuxième innovation est le pouvoir d’Aaru de lancer de petites boules lumineuses qui permettront par la suite de se téléporter en prenant la place de cette dernière. Je vous laisse imaginer toutes les possibilités de gameplay que cela apporte en termes de saut, d’esquive… Pour le reste, c’est du déjà vu, comme un dash qui permet de traverser les murs et qui peut servir de double-saut.

Un design à faire pleurer

crépuscule

La faune locale n’est pas toujours amicale.

Le point fort de ce jeu : les décors. Peints à la main par deux artistes Danois, vous prendrez une grande claque en commençant le jeu. J’y ai ressenti une véritable patte tribale, sauvage et sinistre à la fois. Les tableaux semblent variés et reflètent fortement leur région d’origine (un stage dans la région de la journée sera plus lumineux et plus jaune qu’un stage de l’aube, plus sombre et orange). Tout cela est appuyé par une bande son tribale elle aussi, et qui colle parfaitement à l’ambiance.

 

Soutenez les développeurs !

Dash

Pour sauter assez loin, il faudra user du dash (qui ressemble d’ailleurs à un mini-kaméhaméha non ?)

Lumenox Games, fondé en 2012, est un studio formé autour d’Aaru’s Awakening. Pour faire simple, leur succès sur le marché du jeu vidéo dépend de nous, les gamers. Pour les soutenir, vous pouvez toujours commencer par le greenlighter sur Steam à cette adresse et, si la démo vous a plu, le précommander ici. N’hésitez pas à leur envoyer un petit commentaire par la même occasion, ils m’ont l’air très réactif et à l’écoute de la communauté. C’est tout pour aujourd’hui !

A propos de l'auteur :

Créateur du Renard Loquace. Petit auteur à ses heures perdues, gamer de l'infini branché scène indépendante. Animal préféré : le renard.

 

Laisser un commentaire

(*) Requis, votre email ne sera pas publié